Histoire et patrimoine

Etymologie

L’hypothèse la plus vraisemblable est que le nom de Morlanne vienne du latin mor qui a donné en gascon mor/morre ayant pour sens « sommet arrondi », et du terme lanne, qui veut dire lande. Le nom signifierait donc le sommet sur la lande. D’ailleurs, l’un des quartiers de Morlanne, situé au pied de la butte du village, porte le nom de Lannes.

Le village

Morlanne est un village médiéval aujourd’hui millénaire.

Ses origines remontent à la féodalité mais ce n’est qu’à la guerre de cent ans et lorsque Gaston Fébus choisit Morlanne comme bastion défensif (dominant le versant nord de la vallée du Luy de Béarn) que le village vient à se construire.

Le village est alors constitué de deux agglomérations, l’une autour du château, Castetbieilh, et l’autre autour de l’église.

Gaston Fébus fera ériger la carrère du château afin de maîtriser le recensement de la population : on appelle alors cette partie le Castelnau. Il fera fortifier le village ainsi que l’église qui feront partie intégrante de la défense.

Le village a conservé de son passé l'image d'un peuplement organisé. Toutefois les maisons béarnaises classiques des 17e, 18e, et 19e siècles ont remplacé les maisons plus anciennes, en transformant souvent la répartition parcellaire. Une route départementale a été percée en 1904 et passe désormais devant l'église paroissiale, modifiant sensiblement l'allure du village au nord.

Morlanne d’antan

Dans le dénombrement général de 1385, Morlanne compte 72 feux soit environ 400 habitants et le village-rue est probablement en cours d'occupation. En 1549, 50 feux sont signalés. Jusqu’en 1850, la population de Morlanne est en expansion (env.1000 hab.) pour décroître à nouveau jusque dans les années 90 (<400 hab.). Mais depuis les années 2000, Morlanne retrouve son attrait, le nombre d’habitants remonte. On dit qu’il y plane un microclimat… Des commerces rouvrent et une quinzaine d’associations animent le village de façon régulière.

Pour plus de renseignements

Office de tourisme : 05 59 81 42 66 - Site web ou Facebook

Comité Départemental du Tourisme Béarn Pays basque - Site web ou Facebook

Ouvrages et littératures

Retrouvez à l’Office de Tourisme ou à la bibliothèque intercommunale les ouvrages suivants :

  • Morlanne : Des hommes, des pierres – Michel Dabadie, 2010.
  • Morlanne, Le château – Guide de l’Aquitaine en Pyrénées-Altantiques, Éd. Le Festin, 1998.
  • Morlanne, mon village – René Laporte, Éd. Moulia Frères, 1995.
  • Morlanne et son château – P.Caillau-Lamicq, J.-F. Massie, J. Staes, P. Tucoo-Chala, 1983.
Michel Dabadie, 2010.
Guide de l’Aquitaine en Pyrénées-Altantiques, Éd. Le Festin, 1998.
René Laporte, Éd. Moulia Frères, 1995.
P.Caillau-Lamicq, J.-F. Massie, J. Staes, P. Tucoo-Chala, 1983.