Actualités

Le 11 novembre à Morlanne : on ne confine pas la mémoire.

 Sur la place de la mairie, en cette matinée ensoleillée, se sont retrouvés élus morlannais, porte-drapeaux et responsable de la section locale de l’Union Nationale des Combattants (UNC). L’hommage aux soldats morts pour la France ne pouvait être annulé pour cause de confinement. Tandis qu’au Panthéon entrait Maurice Genevoix, Morlanne a tenu à honorer, en toute simplicité, ses soldats défunts pendant la Grande Guerre. Le petit comité, réuni au pieds du monument aux morts, a respecté une minute de silence en souvenir de Robert Liquette, hélas disparu depuis peu, ancien porte-drapeau. La relève a pu être assurée grâce au dévouement d’Émilien Feugas, de Roland Geyre et de Jean-Baptise Granel, encore lycéen et déjà cadet de l’UNC.